Les Chiennes Nationales

Apostrophe(s)
  • Rendez-Vous Culturels 2016
Vendredi 11 mars à 19h00
  • Théâtre de la Commanderie (Vaour)

Apostrophe(s) (création en cours)
Suite de l’étape de travail de juin 2015 sous le nom ‘‘L’invitation’’

Théâtre à table
  • à partir de 10 ans
  • Gratuit

Durée : 

60 min.

Les Chiennes Nationales dressent leur Banquet et invitent le public à passer à table.
Un festin théâtral très librement inspiré du Banquet de Platon pour questionner ensemble le vaste thème de l'amour.
Un repas littéraire où envie, dégoût, désir et frustration se mêlent.
Un Banquet singulier qui s'invente au gré du présent avec des règles du jeu que les comédiens et le public découvrent en direct.
Une écriture instinctive, automatique, orchestrée selon les humeurs d’un « arbitre » intraitable.

Avec la littérature comme alliée et le public comme complice, les comédiens s'embarquent dans une joute verbale arbitrée en direct.
En passant avec malice de Platon à Elizabeth Badinter, de Schopenhauer à Joann Sfar, de Proust à Françoise Hardy, il s'agira d'interroger l'état amoureux, la transformation physique-psychologique de celui ou celle qui aime, la conception du couple, le temps de l'amour, le rapport au fantasme et au mensonge. S'inviteront à la table Madame Bovary, Werther, Don Juan et autres héros romanesques… Mais aussi des anonymes, des romantiques du quotidien.

Un spectacle pour parler d'amour à table, car la nourriture de l'âme ne va pas sans la nourriture du corps.

 

 

Présentation de la compagnie : 
Faire le choix de la littérature comme matériau de spectacle c’est tout à la fois un défi et une promesse. Ces projets nous obligent à devoir faire preuve d'inventivité et offre dans le même temps l'occasion d'une forme de partage nouvelle. Il ne s'agit pas ici d'opposer le classique au moderne, mais de trouver un équilibre, qui est au cœur même du parcours, comme de la démarche, de la compagnie.
L’envie est de partager des œuvres qui ont en commun de nous inviter à mieux comprendre notre société, ou du moins à s'interroger joyeusement tous ensemble. Notre envie consiste à rendre accessible la littérature et ainsi de la transformer en une véritable philosophie populaire et en une ode au présent. 
Le nom de la compagnie est un jeu de mot entre chaînes nationales et scènes nationales. Les Chiennes Nationales tordent le cou aux idées reçues et tentent d’ouvrir les frontières qui séparent bien souvent culture populaire et culture d’initiés. Il ne s’agit pas ici d’opposer le classique au moderne, mais bien de trouver un équilibre et de créer des passerelles.

Distribution / Coproduction / Partenaires / Crédits : 

Coproductions et accueils en résidence : Pronomade(s) en Haute-Garonne Centre National pour les Arts de la Rue (31) / L’Abattoir, Centre National des Arts de la Rue de Chalon sur Saône (71) / Le Boulon, Centre National des Arts de la Rue – Vieux-Condé (59) / L’Usine, scène conventionnée pour les arts dans l’espace public (Tournefeuille/Toulouse Métropole) (31) / Hameka, lieu de fabrique pour les arts de la rue (64) 
Soutiens et accueils en résidence : La Ville de Castanet-Tolosan (31) / Le Moulin, service culturel de la Ville de Roques sur Garonne (31) / L’Été de Vaour (81) / La Ville de Saint Hilaire de Riez - La Déferlante (85)
Partenaire institutionnel : La Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées au titre du dispositif résidence association
Demande de subventions en cours : la DRAC Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées au titre de l’Aide à la création 2016, la Ville de Toulouse, Aide à la diffusion Midi-Pyrénées/Languedoc Roussillon