Frédéric Ferrer / Compagnie Vertical Détour

De la morue
  • Rendez-Vous Culturels 2018
Vendredi 9 février 2018 à 20h30
  • Théâtre de la Commanderie (Vaour)
Spectacle-conférence décalé
  • tout public
  • 10€/7€

Durée : 

1h

Atlas de l’anthropocène | Cartographie 6

De la morue
Et des questions vraiment très intéressantes qu’elle pose pour la compréhension de tout un tas de choses du monde d’aujourd’hui

 

Lors d’une résidence en 2014 à Terre-Neuve et sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, où je souhaitais enquêter sur le tracé de frontières maritimes totalement absurdes (« la french baguette » comme disent les canadiens), j’ai découvert la morue. Elle s’est alors imposée à moi, et a modifié mon projet. On connaît l’histoire. La morue a façonné pendant plus de 5 siècles les paysages et la vie des êtres humains ici, alimenté un commerce triangulaire puissant, lancé l’économie-monde, fondé le libéralisme, permis l’indépendance et la montée en puissance des Etats-Unis et nourri les esprits et les ventres de millions d’êtres humains sur tous les continents. Mais la morue était trop belle… et fut victime de son succès. Ce poisson, emblématique de la folie destructrice de l’espèce humaine, est parti. La morue n’est plus là. Et maintenant les humains l’attendent… et désespèrent de son retour… (depuis 25 ans). Comme me le disait un pêcheur : « la morue, quand elle part, tu ne sais pas quand elle revient ». Une morue peut-elle revenir ? La question est évidemment essentielle. Car si la morue revient, ce serait enfin une bonne nouvelle pour l’humanité, enfin la preuve qu’on peut réparer nos erreurs, que l’extinction actuelle massive de la biodiversité et du vivant n’est pas inéluctable. J’ai donc décidé pour cette 6ème cartographie de m’attaquer à cette question et de mener l’enquête.

Frédéric Ferrer

 

Réservations via la billetterie de la Scène Nationale d'Albi ou aux bureaux de L'été de Vaour
Repas sur place (à base de morue !) - Réservations au 05 63 56 36 87

 

En partenariat avec